Welcome Guest: S’enregistrer | Connexion
 
FAQ | Rechercher | Membres | Groupes
 


 Bienvenue sur le Forum 

 
 

Forum Chrétien Évangélique d'édifications pour les Chrétiens selon ce que la Parole de Dieu nous dit en Colossiens 3:16

"Que la parole de Christ habite parmi vous abondamment; instruisez-vous et exhortez-vous les uns les autres"  
 
 

Invité Bénédiction en Jésus et que ce jour soit rempli de paix, de joie, d'amour. Ouvre porte
 
 


 
Gandhi et le Christianisme
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Amis de Jésus Index du Forum -> Personnel -> Témoignage
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Simon1976
Serviteur de Dieu
Serviteur de Dieu

Hors ligne

Inscrit le: 13 Mar 2008
Messages: 395
Localisation: Canada
Pays: Canada
Livres Préférés: AT et NT

MessagePosté le: Sam 15 Mar - 22:28 (2008)
MessageSujet du message: Gandhi et le Christianisme
Répondre en citant

Je ne sais pas si c'est la bonne catégorie mais je voulais partager avec vous un témoignage fort intéressant d'un des plus grands hommes du 20e siècle, voire de l'Histoire, le Mahatma Gandhi. Je trouve fascinant qu'un homme comme lui, qui n'était pas chrétien mais hindou, ait eu de l'admiration pour Jésus alors que je connais des gens baptisés en Lui mais qui ne prennent même pas la peine de lire la Bible et qui souhaitent ardemment se faire débaptiser... Ils ne savent pas ce qu'ils manquent en tournant le dos au Christ!

Le 14 décembre 1931, Gandhi embarque à Brindisi sur le Pilsna pour regagner l’Inde, suite à la conférence de la Table Ronde. Le 25 décembre, très tôt le matin, à l’heure de la prière, une demi-douzaine de passagers sont assis sur le sol autour de Gandhi. Ce sont des chrétiens qui lui ont demandé de leur dire quelle était sa vision personnelle du christianisme. Gandhi leur répond en ces termes :

"Je vais vous dire quel effet l’histoire du Christ, telle qu’elle est racontée dans le Nouveau Testament, a eue sur l’étranger que je suis. J’ai commencé à connaître la Bible il y a environ quarante-cinq ans. Je ne pouvais pas trouver un grand intérêt à l’Ancien Testament. Mais quand j’arrivai au Nouveau Testament et au Sermon sur la Montagne, je commençai à comprendre l’enseignement du christianisme, et l’enseignement du Sermon sur la Montagne fît écho à quelque chose que j’avais appris dans mon enfance, à quelque chose qui me semblait une part de moi-même. (...)


" Cet enseignement était de ne pas se venger et de ne pas résister au mal par le mal. De tout ce que je lisais, ce que je retins pour toujours était que Jésus vint pour établir une loi nouvelle - bien qu’il ait dit qu’il n’était pas venu pour apporter une nouvelle loi, mais pour greffer quelque chose sur la vieille loi de Moïse. Eh bien, oui, il la changea de telle façon qu’elle devint une loi nouvelle : ne plus rendre œil pour œil et dent pour dent, mais être prêt à recevoir deux coups quand on vous en a donné un et faire deux kilomètres quand on vous a demandé d’en faire un. (...) C’est le Sermon sur la Montagne qui m’a fait aimer Jésus. "J’ose dire que je n’ai jamais été intéressé par le Jésus historique. Peu m’importe si quelqu’un a prouvé que l’homme nommé Jésus n’a jamais existé, et si ce qui est raconté dans les Évangiles est une invention de l’imagination de ceux qui les ont écrits. Car le Sermon sur la Montagne serait encore vrai pour moi.

" Par conséquent, en lisant toute l’histoire sous ce jour, il me semble que le christianisme reste encore à être vécu, à moins qu’on ne dise que là où il y a un amour illimité et aucune idée de vengeance, c’est le christianisme qui est vécu. Mais alors il dépasse toutes les frontières et tout enseignement livresque. C’est quelque chose d’indéfinissable qui ne peut pas être prêché aux hommes, qui ne peut pas être transmis de bouche à oreille, mais du cœur au cœur. Mais le christianisme n’est généralement pas compris dans ce sens. (...)


" Bien que nous chantions : "Gloire à Dieu au plus haut des cieux et paix sur la terre", il n’y a aujourd’hui ni gloire à Dieu ni paix sur terre. (...) Quand la paix véritable sera établie, nous n’aurons plus besoin de démonstrations, mais cela retentira dans nos vies, non seulement dans nos vies individuelles, mais aussi dans nos vies collectives. Nous pourrons dire alors que le Christ est né. Alors, nous ne penserons pas qu’un jour particulier de l’année est celui de la naissance du Christ, mais que celle-ci est un événement qui revient sans cesse et peut s’accomplir dans la vie de chacun. (...)


" C’est pourquoi, quand on souhaite un "Joyeux Noël" sans donner un sens à ces mots, ceux-ci ne sont rien de plus qu’une formule vide. Et à moins de désirer la paix pour tout être vivant, on ne peut pas la désirer pour soi-même. C’est un axiome tout à fait évident, comme les axiomes d’Euclide, qu’on ne peut pas être en paix à moins de désirer ardemment la paix universelle. Vous pouvez certainement faire l’expérience de la paix au milieu d’un conflit, mais cela ne peut arriver que si, pour résoudre ce conflit, vous donnez votre vie, si vous vous crucifiez vous-même.


" Et ainsi, de même que la naissance miraculeuse est un événement éternel, de même la croix est un événement éternel dans cette vie tourmentée. C’est pourquoi, nous ne devons pas penser à la naissance sans penser à la mort sur la croix. Le Christ vivant signifie une croix vivante. Sans elle, la vie est une vie pire que la mort."


Gandhi, The collected Works of Mahatma Gandhi, Ahmedabad, The Tublications Division, Ministry of Information and Broadcasting, Government of India, 1965, Vol.48, p. 437-439
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 15 Mar - 22:28 (2008)
MessageSujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Lauryn


Hors ligne

Inscrit le: 27 Juin 2007
Messages: 183
Localisation: Bangalore
Pays: Inde

MessagePosté le: Mar 18 Mar - 15:16 (2008)
MessageSujet du message: Gandhi et le Christianisme
Répondre en citant

Gandhi admirait très certainement en Jésus le défenseur des Evionim (pauvres): des faibles, des femmes, des handicapés ou des enfants.
Pour le reste, il n'a pas très bien compris la Bible et ses messages. Il l'avoue lui-même: "Je ne pouvais pas trouver un grand intérêt à l’Ancien Testament."
Et son interprétation du Sermon sur la montagne me semble totalement erroné, en contradiction avec les enseignements de Jésus:"il la changea de telle façon qu’elle devint une loi nouvelle : ne plus rendre œil pour œil et dent pour dent, mais être prêt à recevoir deux coups quand on vous en a donné un et faire deux kilomètres quand on vous a demandé d’en faire un. (...) "
On ne peut pas lui en vouloir, c'est l'interprétation qu'en ont fait la plupart des Romains catholiques et des Anglicans...
Les Anglicans, ses ennemis, qui n'ont pu lui tenir tête très longtemps!
L'armée toute puissante de sa Majesté ne pouvait pas vaincre l'opposition non-violente de tout un peuple qui avait à sa tête un homme aussi 'faible' que Mohandas Karamchand Gandhi.
___________________________________
Louangez-le au tambour, à la danse, louangez-le aux cithares, au pipeau ! (Ps150:4)
http://israel-forum-religion.xooit.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:27 (2016)
MessageSujet du message: Gandhi et le Christianisme

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Amis de Jésus Index du Forum -> Personnel -> Témoignage Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 1 sur 1
Sauter vers:  

 

Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
phpBB
Template by BMan1
Traduction par : phpBB-fr.com